MUSICALEA

... place du hasard ...

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
French (Fr)English (United Kingdom)

L'intervalle en musique

Imprimer PDF

En musique, la notion d'intervalle renvoie plus précisément à la distance entre deux degrés d'une gamme musicale.

Les degrés de l'échelle diatonique sont séparés par des espaces conjoints (ou intervalles) inégaux, les tons et les demi-tons diatoniques.

Les intervalles séparant deux degrés de l'échelle diatonique sont toujours nommés en utilisant un nom suivi d'un qualificatif (adjectif) :

  • le nom est lié au nombre de degrés englobés.
  • le qualificatif dépend de l'étendue réelle de l'intervalle, compte tenu des tons et demi-tons : ainsi, une tierce est dite majeure lorsqu'elle englobe deux tons, mineure si elle n'englobe qu'un ton et un demi-ton diatonique.
LE NOM

Le nom de l'intervalle est fonction de sa longueur en degrés (parfois appelée « chiffre ») : il s'agit du nombre de degrés séparant ses bornes.

De un à huit, les intervalles s'appellent:

  1. l'unisson
  2. la seconde
  3. la tierce
  4. la quarte
  5. la quinte
  6. la sixte
  7. la septième
  8. l'octave

nom intervalle

Au-delà de l'octave, le nom de l'intervalle est: neuvième, dixième, onzième, etc.

 

LE QUALIFICATIF 

Le nom d'un intervalle ne donne qu'une idée approximative de son étendue exacte. Ci-dessus, les quartes, ré - sol et fa - si, n'ont pas la même étendue — respectivement, deux tons et demi , et trois tons — bien qu'englobant l'un comme l'autre, le même nombre de degrés.

Des qualificatifs permettent de les distinguer, il en existe cinq principaux :

  • majeur,
  • mineur,
  • juste,
  • augmenté,
  • diminué.

 

Au sein de l'échelle diatonique naturelle, les intervalles se partagent entre deux familles :
  • les intervalles justes : unisson, quarte, quinte et octave, double-octave etc...
  • les intervalles majeurs  ou mineurs (l'étendue d'un intervalle majeur est plus grande d'un demi-ton chromatique que celle de l'intervalle mineur).

Par exemple, do-ré et mi-fa sont tous deux des secondes, mais le premier est majeur car do et sont éloignés d'un ton, tandis que le deuxième est mineur car mi et fa sont éloignés d'un demi-ton.

Dans l'échelle diatonique majeur, tous les intervalles depuis la tonique sont majeurs ou justes.

majeur et juste

 

 

Quelle que soit le qualificatif de l'intervalle, il est toujours possible de le rallonger ou le raccourcir d'un ou plusieurs demi-tons par l'ajout ou le retrait d'une altération. On parle alors d'intervalle augmenté et diminué si un demi-ton chromatique a été ajouté ou soustrait, et d'intervalle suraugmenté ou sous-diminué si sa longueur a été modifiée de deux demi-tons chromatiques.

Par exemple, do-sol#, est une quinte augmentée car la distance de do à sol est égale à cinq degrés, et qu'un demi-ton a été ajouté à l'intervalle.

 

 

 

You are here: Théorie L'intervalle en musique